Voir le documentaire

Portrait intime de la plus célèbre reine de France, à travers la restauration du hameau du domaine de Trianon, havre de paix imaginé par Marie-Antoinette pour fuir l’effervescence du château de Versailles.

« Ici, je ne suis pas reine, je suis moi-même. » Niché au bout du domaine de Trianon, au château de Versailles, le hameau de Marie-Antoinette, comme sorti d’un conte de Grimm, est l’aboutissement d’un rêve pour la reine : celui d’échapper aux contraintes d’une cour qu’elle juge poussiéreuse. Dès son arrivée au palais en 1770, la jeune fille, alors âgée de 14 ans, ne cesse d’échapper au protocole, refusant notamment de porter « le grand corps », un corset rigide à la mode chez les courtisanes. À la mort de Louis XV, en 1774, elle accède au trône et hérite du Petit Trianon où elle se réfugie. Avec son goût affûté pour les modes de l’époque, elle y façonne un sublime paysage romantique de style anglo-chinois. Ordonnatrice de cette construction titanesque, qui s’étale sur plusieurs années, l’Autrichienne finit par ruiner les finances royales, ce qui attisera la colère du peuple. Son désir d’intimité grandissant, elle entame en 1783 la construction d’un village dont elle confie la réalisation à l’architecte Richard Mique. Maisons à colombages, étang, potager, laiterie : dans ce décor de théâtre, Marie-Antoinette éduque ses enfants et vit ses amours à l’abri des regards.

Réalisé par Sylvie Faiveley et Mark Daniels
Année : 2018

Disponible jusqu’au 25/04/2021

Le diffuseur peut insérer, avant le début de la vidéo, une publicité de 10 secondes.